Afrique Centrale : Les USA Nomment Un Emissaire Spécial

Hier mercredi 7 décembre, les Etats-Unis ont annoncé la nomination d’un conseiller spécial pour la région des Grands Lacs d’Afrique. Il aura pour mission d’instaurer « durablement la paix et la sécurité ».

De toute évidence, les USA suivent de très près la situation sécuritaire de cette partie de l’Afrique Centrale. Il y a moins de deux mois, le président américain Barack Obama donnait le feu vert à l’envoi d’un contingent d’une centaine de soldats américains dans certains pays de cette région (Ouganda, République Démocratique du Congo, Sud Soudan et Centrafrique) pour traquer le mouvement rebelle de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA). Et, à présent, l’administration américaine pense à nouveau aux Grands Lacs en nommant un émissaire.

Il s’agit de Barrie Walkley, un diplomate de carrière ayant déjà accumulé de l’expérience dans cette région, notamment, dans l’ancien Soudan devenu actuellement Sud Soudan. Selon l’annonce faite par le porte-parole du Département d’Etat américain, Mark Toner, le nouvel émissaire américain travaillera « à s’assurer que les Etats-Unis fournissent tout le soutien possible à la région des Grands Lacs afin qu’elle exploite son potentiel et devienne une zone de paix et de sécurité ».

D’entrée de jeu, M. Walkley aura du pain sur la planche, les Etats-Unis s’inquiétant de la survenue de violences postélectorales en RDC. D’ailleurs, M. Toner y a clairement fait allusion : le conseiller spécial « aidera à élaborer, définir et coordonner la politique américaine sur la question de la sécurité transfrontalière, ainsi que sur les questions politiques, économiques, judiciaires et sociales liées aux Grands Lacs en République Démocratique du Congo ». En outre, M. Walkley suivra également la situation dans les pays limitrophes, dont, notamment, tout ce qui est lié à lutter contre la LRA.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*