Syrie : Le véto russe à une résolution de l’ONU

Après l’échec de la mission des Observateurs de la Ligue Arabe en Syrie, tous les regards étaient tournés vers le Conseil de sécurité de l’ONU qui devait se prononcer sur une résolution contre le régime de Bachar al-Assad. Cette attente a été stoppée nette hier soir par le véto russe.
Le Conseil de sécurité s’était vu confier le Plan de sortie de crise élaboré par la Ligue Arabe et qui prévoit la fin des violences et le transfert du pouvoir du président Bachar al-Assad à son vice-président qui aurait hérité de la charge des négociations avec l’opposition en vue de la formation d’un gouvernement d’union. Mais cette fois encore, la résolution de l’ONU est empêchée par le Russie qui avance cette fois ci comme argument la non-habilitation du Conseil de sécurité à imposer les conditions d’un règlement interne. Le soutien russe ne se limite pas à la diplomatie. En plus de contrats d’armement en 2010 estimés à près de 700 millions de dollars US, la Russie a expédié en ce début d’année 35 à 60 tonnes de munitions à la Syrie et lui a récemment vendu 36 avions de chasse russes Yak 130 pour un montant total de 550 millions de dollars.
Il y a bien tôt un an, en s’abstenant lors du vote de la résolution de l’ONU autorisant l’usage de la force en Libye, la Russie avait passivement permis la chute du régime du Colonel Kadhafi. Elle semble cette fois ci déterminée à ne pas rééditer cette erreur en Syrie, un pays où elle a énormément plus d’intérêts qu’en Libye.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*