E.A.U : Grands artisans du succès des armes suisses à l’étranger

Un communiqué du Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO) a révélé que les exportations suisses de matériel de guerre ont atteint un record en 2011 avec près de 950 millions de dollars US de ventes. La vente de Pilatus aux Emirats arabes unis n’est pas étrangère à ce succès.

Avec environ 281 million de dollars US sur 290 millions d’achats militaires, les acquisitions des Pilatus, avions militaires d’entraînement non armés, ont été les principales acquisitions militaires suisses pars les Emirats qui en profitent pour devenir les premiers clients en armes helvètes devant l’Allemagne, l’Italie, la Belgique et l’Espagne qui ont acquis des armes suisses pour respectivement  260.6, 62.2, 35.3 et 35.2 millions de dollars US. Même si les pays européens restent les premiers clients pour les armes suisses, le placement en tête de file des Emirats Arabes Unis démontre l’importance que prennent les pays asiatiques dans les commandes suisses. Alors que la proportion des armes suisses vendues aux autres pays européens passait de 61.5% en 2010 à 56.8% en 2011, celle des armes vendues aux pays asiatiques progressait dans le même temps de 29.2% à 36.5%.

Devant les nombreux usages de la violence contre les civils, notamment à la faveur du Printemps arabe, la Confédération suisse précise néanmoins qu’elle n’a livré que des systèmes de défense aérienne qui ne se prêtent pas à une utilisation contre la population civile. Et elle précise également que les compagnies d’armement suisses ont reçu l’interdiction d’exporter des armes vers des pays tels que l’Egypte, le Pakistan ou l’Arabie saoudite qui ne fournissaient pas de garanties suffisantes quant à l’usage possible de ces armes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*