Qatar : Appétit croissant pour les entreprises françaises

L’intérêt ces derniers mois de l’émirat du Qatar pour les entreprises françaises est incontestable. L’émirat et ses fonds d’investissements ont réalisé des acquisitions dans l’Hexagone dans des secteurs divers, du sport à l’industrie en passant par l’hôtellerie de luxe.

L’acquisition qatarie qui a attiré tous les feux des projecteurs a été réalisée l’année dernière avec l’achat du club de football parisien PSG (Paris Saint-Germain). Son intrusion dans le monde du sport français ne s’est pas arrêtée là puisque dans la foulée la Qatar a acquis une part importante des droits de la Ligue 1, l’élite du championnat de foot français, et annoncé le lancement de deux chaînes de télévision consacrées. La médiatisation du déversement des dollars qataris dans le sport a fait de l’ombre à d’autres investissements tout aussi importants. Dans l’immobilier et l’hôtellerie de luxe tout d’abord, le Qatar a acquis le centre de conférences internationales, le palace Royal Monceau à Paris ou encore le Carlton de Cannes. Dans l’industrie et le bâtiment, les fonds qataris ont des participations dans BTP Vinci, Veolia et Lagardère, respectivement de 5.6%, 5% et 10.1%. Avec sa participation dans le capital de Lagardère, qui fait de lui le premier actionnaire du groupe, le Qatar s’offre une voie d’accès à EADS, le géant européen de l’aéronautique et de la défense.

La dernière acquisition du Qatar a été récemment révélée par le journal français Les Echos mais n’a pas été officiellement confirmée. Elle porterait sur l’acquisition de 2% du capital du pétrolier français Total, qui représente quand même la première capitalisation boursière du pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*