USA/Mexique/Canada : Les accords ALENA et le trafic des armes

Les présidents américain et mexicain, Barack Obama et Felipe Calderon ainsi que le Premier ministre canadien Stephen Harper se sont retrouvés hier lundi 2 avril 2012 pour un sommet tripartite sur l’ALENA (Accord de Libre Echange Nord Américain), dominé par la question de la circulation des armes entre les Etats-Unis et le Mexique.

Pour le président mexicain, la violence dans son pays, provoquée par les cartels de la drogue, est principalement alimentée par les armes en provenance des Etats-Unis. Lors de la Conférence de presse dans les jardins de la Maison Blanche à l’issue du sommet, il a rappelé que la phase la plus dure de la violence et des assassinats jamais vue depuis longtemps au Mexique a coïncidé avec l’expiration en 2004 aux Etats-Unis de l’interdiction des ventes de fusils d’assaut, une interdiction qu’il avait en 2010 demandé au Congrès américain de rétablir. Des chiffres ont étayé ses allégations. Sur les 142 000 armes saisies au Mexique sous sa présidence, 70% étaient des fusils d’assaut dont 80% provenaient du voisin américain.

Plus de 50 000 personnes ont trouvé la mort depuis la mobilisation de l’armée par le président mexicain en 2006 pour lutter contre les violences liées aux cartels et le trafic de drogue. Visiblement pointé du doigt, Barack Obama a défendu les efforts de son administration dans la lutte contre le trafic d’armes à destination du Mexique, en rappelant l’engagement de son pays aux côtés des autorités de Mexico depuis cette date de 2006 pour lutter contre la criminalité des deux côtés de la frontière.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*