La Syrie fomentait-elle un coup d’Etat au Maroc ?

Houssam Aouak, officier syrien déserteur qui a rejoint l’Armée syrienne libre, a révélé à Al Watan Al Arabi, quotidien panarabe basé à Londres, que le régime syrien de Bachar al-Assad avait l’intention  de faire abdiquer la monarchie marocaine pour instaurer à la place un régime islamiste favorable à l’Iran.

L’information a trouvé un écho retentissant sur les réseaux sociaux marocains, d’autant plus que l’officier déserteur syrien fait mention d’une implication des services secrets algériens alors que l’on assiste ces derniers mois à peine à un réchauffement des relations entre l’Algérie et le Maroc. Selon cet ancien officier des services secrets syriens, l’ambition de Damas était de faire du Maroc une base avancée pour l’Iran dans le détroit de Gibraltar.

Les relations entre la Syrie sont tendues depuis les années 1970 alors que le Roi Hassan II et Hafez al-Assad étaient respectivement à la tête du Maroc et de la Syrie. La Syrie soutenait alors activement la gauche révolutionnaire marocaine en exil ainsi que les ambitions sécessionnistes du Front Polisario au Sahara Occidental.

Cependant, les avènements du Roi Mohammed VI et de Bachar al-Assad semblaient tourner progressivement la page de cette opposition et augurer des relations plus cordiales entre les deux pays.  Le président syrien ayant même été reçu en 2001 à Rabat par le souverain marocain lors d’une visite officielle historique.

La « révélation » de l’officier syrien déserteur étonne et remplis les plus sceptiques de doutes, d’autant plus qu’il n’apporte aucune preuve pour étayer ses allégations.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*