Violences dans le sud du Yémen

Des sources militaires et tribales ont annoncé hier mardi 10 avril 2012 que les violences qui ont éclaté depuis le début de cette semaine ans le sud et l’est yéménites ont fait 124 morts en deux jours.

Après une première tentative au succès éphémère en août 2010, les combattants d’Al-Qaïda ont lancé un assaut lundi pour s’emparer de la ville de Loder, dans la province sudiste d’Abyane. S’en sont suivis de violents affrontements. L’armée yéménite bombarde intensivement les positions d’Al-Qaïda tandis que les supplétifs des Comités de résistance populaire formés de combattants de tribus s’opposent à leur avancée sur le terrain.  Selon des sources militaires et tribales, 124 personnes auraient trouvé la mort dans ces affrontements depuis le début de la semaine, 102 dans les rangs des extrémistes, parmi lesquelles de nombreux somaliens et saoudiens, 14 parmi les militaires de l’armée régulière et 8 chez les supplétifs des Comités de résistance populaire qui épaulent l’armée.

La ville de Loder a une importance stratégique particulière pour le groupe extrémiste. Tout d’abord, elle est un carrefour entre les provinces voisines de Chabwa, Bayda et Lahej dans lesquelles il opère. Ensuite, sa topographie montagneuse lui conférerait une protection naturelle contre d’éventuels raids aériens et bombardements venant de la mer. Cela explique la détermination du groupe extrémiste qui revient à la charge après la tentative d’août 2010 à l’issue de laquelle il avait pu occupé pendant une brève période la ville avant d’en être expulsé par les forces armées et leurs supplétifs.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*