Le financement libyen de la campagne 2007 de Sarkozy

Le 9 mai dernier, l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine, qui était entendu par le juge Renaud Van Ruymbeke sur le volet financier de l’affaire Karachi a en partie confirmé un possible financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007 par le Colonel Mouammar Kadhafi.

L’affaire a été révélée au printemps 2011 par Saïf Al-Islam, un des fils Kadhafi, qui avait réclamé sur Euronews que le président français de l’époque rende l’argent qu’il avait accepté de la Libye pour le financement de sa campagne électorale. Peu crédité au moment de son annonce, l’affaire est passée au niveau de véritable polémique quand le 28 avril, le site Mediapart a publié un document qui attestait que Nicolas Sarkozy aurait reçu plus de 64 millions de dollars US de Tripoli pour sa campagne électorale. Selon Mediapart, le document aurait été signé en présence de Abdallah Senoussi et de Bachir Saleh, respectivement beau-frère et directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi côté libyen et de Brice Hortefeux, alors ministre délégué aux collectivités locales, et Mr Takkieddine côté français. Bien que les deux représentants français aient nié avoir pris part à cette réunion, Mr Takkieddine affirme néanmoins, lors de sa dernière visite à Tripoli le 4 mars 2011 pendant laquelle il devait servir d’intermédiaire pour une interview du Colonel Kadhafi par deux journalistes du « Journal du Dimanche », il aurait reçu une confirmation claire de la part de Saïf Al-Islam et une autre plus sous-entendue du Colonel Kadhafi lui-même.

Nicolas Sarkozy, dont l’immunité présidentielle a pris fin le 15 juin, est susceptible de poursuites judiciaires dans cette affaire, faisant déjà l’objet d’une plainte de la part de Mediapart pour dénonciation calomnieuse, après qu’il ait lui-même attaqué le site pour faux et publication de mauvaises nouvelles.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*