Yémen : Al-Qaïda contre-attaque

Hier à Sanaa, un attentat-suicide revendiqué par AQPA (Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique) a été perpétré lors de la répétition d’un défilé militaire sur la place Sabine, une grande place de la capitale yéménite, près du palais présidentiel. Un soldat portant des charges explosives sur lui s’est explosé tuant une centaine de soldats et blessant 200 autres environ.

Les victimes de cet attentat sont des hommes des unités de la sécurité centrale, un corps de l’armée que dirige encore le général Yahia Mohamed Abdallah Saleh, le neveu de l’ancien président Ali Abdalleh Saleh. L’attentat a été attribué par les forces de sécurité yéménites à Ansar al-Charia, un groupe lié à AQPA. Dans son message de revendication, AQPA avoue avoir ciblé le ministre de la Défense Mohamed Nasser Ahmed et le chef d’Etat-major le général Ahmed Ali al-Achoual. Les deux responsables yéménites s’en seraient sortis indemnes selon des sources militaires. L’explosion s’est en effet produite devant la tribune destinée aux personnalités attendues pour la parade marquant le 22ème anniversaire de l’unification du Nord et du Sud du pays. Du président américain Barack Obama au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, les déclarations de soutien au peuple yéménite et de condamnation de cet attentat se sont multipliées.

Cette attaque est visiblement une réponse d’AQPA à la vaste offensive militaire lancée depuis le 12 mai dernier par l’armée yéménite contre les forces d’Al-Qaïda dans le pays et qui les a contraint à battre en retraite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*