Syrie: Erdogan et Obama s’entretiennent

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan et le président américain Barack Obama se sont entretenus lundi par téléphone. Les deux dirigeants ont notamment parlé de la situation actuelle en Syrie, où l’armée régulière et les rebelles s’affrontent dans la ville d’Alep.
Lors de cette discussion, il a été question de voir comment accélérer le processus de transition politique en Syrie. Alors que, sous peu, M. Erdogan entretenait de très bons rapports avec le président syrien Bachar Assad, le chef du gouvernement turc demande aujourd’hui sa démission. Avec M. Obama, ils ont également parlé de l’aspect humanitaire du conflit syrien. Les deux hommes sont d’accord sur la nécessité de venir en aide aux civils qui tentent de fuir la guerre en Syrie. Actuellement, la Turquie n’en abrite pas moins de 44 000 mais cela ne se fait pas sans accrocs. Ainsi, « le premier ministre Erdogan et le président Obama se sont mis d’accord sur la coordination des efforts pour aider les Syriens contraints de fuir vers la Turquie et les pays voisins », comme le stipule le communiqué publié après le coup de fil. Celui-ci aurait duré 36 minutes selon la presse turque.
Entre temps, les combats restent très violents en Syrie. Dans la nuit du lundi à mardi, les rebelles ont pris d’assaut le siège du tribunal militaire d’Alep à coup de roquettes RPG. Ils s’en sont également pris à un poste de police et à une branche du parti au pouvoir dans le quartier de Salaheddine au sud de la ville. En riposte, l’armée a attaqué certains quartiers comme Ansari (sud-ouest), Al Machad et Ferdous (sud). Mais, c’est surtout le quartier de Salaheddine (sud-ouest), considéré comme le QG des insurgés, qui a été la cible d’hélicoptères mardi.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*