Al-Qaïda se sert du tourisme pour séduire les libanais

Cette semaine, les Brigades Abdullah Azzam, une organisation islamiste affiliée à Al-Qaïda et basée au Liban a fait parvenir au journal libanais « Al-Akhbar » un message des plus surprenants. Dans ce communiqué intitulé « Message aux chiites du Liban », le mouvement islamiste met en avant le danger que le Hezbollah fait au secteur touristique libanais.

Dans ce communiqué, le leader du mouvement islamiste Majed al-Majeb commence par un plaidoyer sur l’importance du tourisme dans l’économie libanaise avant de s’en prendre à la menace que le Hezbollah fait courir sur cette activité. Certes, la communication des Brigades Abdullah Azzam ne manque pas de fondement. En effet, en mai dernier, le ministre libanais du Tourisme Fadi Abboud rappelait que l’activité, malgré la crise chez le voisin syrien et les tensions sociales et religieuses qu’elle entraînait dans le pays entre les libanais pro et anti-Assad, continuait à contribuer fortement au PIB à hauteur de 22%. Sauf que cette activité dont les islamistes disent se préoccuper repose sur des plages privées et des festivités nocturnes, en boîte de nuit notamment. Et on voit mal un mouvement allié à Al-Qaïda défendre de telles pratiques.

Ce communiqué est bien évidemment plus à considérer dans sa portée symbolique que dans son contenu. Les habituelles critiques et accusations à l’encontre du mouvement chiite d’Hassan Nasrallah, notamment pour le soutien à bachar al-Assad et l’hypothétique assassinat de l’ancien premier ministre sunnite Rafic Hariri, n’ont pas manqué. Ce communiqué sert uniquement à Al Qaïda à montrer qu’il a à cœur le bien-être des libanais dans une tentative de voler la vedette à son rival chiite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*