Mitt Romney se met à dos les palestiniens

Plus on se rapproche de l’élection présidentielle américaine, et plus le candidat républicain Mitt Romney provoque la colère des palestiniens. La dernière affaire en date est la publication hier mardi d’une vidéo dans laquelle il affirme que la paix entre Israël et a Palestine est impossible par la faute des palestiniens.

Dans la vidéo publiée par le magazine de gauche Mother Jones, Mitt Romney affirme que les palestiniens « ne s’intéressent absolument pas à la paix ». Il avoue espérer une certaine stabilité dans la région. Mais en qualifiant le conflit d’insoluble, il avoue à demi-mot que le processus de paix au Moyen-Orient ne sera pas l’une des priorités de son mandat s’il venait à être élu. Les palestiniens, par l’intermédiaire du négociateur Saëb Erakat, ont réagi vivement en qualifiant ces propos d’inacceptables. D’autant plus que ce n’est pas la première pique de l’ancien gouverneur du Massachusetts contre eux. Il avait déjà affirmé que l’écart de niveaux économiques entre Israël et la Palestine était liée à une  différence de « culture ». Mitt Romney ne fait pas mystère de sa partialité en faveur d’Israël. Lors de sa visite en fin juillet à Jérusalem, il avait qualifié Jérusalem de capitale d’Israël alors que les palestiniens veulent faire de la partie orientale de la ville la capitale de leur futur État. Et depuis le début de la campagne, il ne cesse de répéter que la proposition du président Obama de négocier les frontières d’un État palestinien sur la base des lignes de 1967 est un abandon d’Israël.

L’affaire a été évidemment reprise par le camp du président Obama qui a accusé le républicain de manquer de leadership. Malgré de nombreux efforts, Barack Obama n’est jamais parvenu à relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*