Le projet Gaza Marine ressort des placards

Le ministère israélien des Affaires étrangères a publié hier dimanche un rapport de négociations avec les palestiniens sur l’exploitation de Gaz, un gisement de gaz au large de la Bande de Gaza.

Gaza Marine est un gisement de gaz dont la capacité est estimée à 28 millions de mètres-cubes. Il va sans dire que son exploitation, qui intéresse beaucoup Israël, apporterait de l’oxygène à l’économie palestinienne mise à mal ces derniers temps. Mais depuis plusieurs années qu’il en est question, les négociations ont toujours bloqué. Tout d’abord parce qu’Israël ne discute qu’avec l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas alors que le gisement en question se situe au large de Gaza où le Hamas règne en maître depuis 2006. Cette persistance ressemble fortement à une manipulation politique pour accentuer la division entre les deux frères ennemis palestiniens. Le rapport publié hier révèle que l’État hébreu, très favorable à l’exploitation de ce gisement notamment pour s’affranchir de sa dépendance vis-à-vis du gaz égyptien, a poursuivi les négociations avec l’Autorité palestinienne. Mais rien n’a filtré sur l’état d’avancement de ces négociations.

L’autorité palestinienne avait bien tenté en 1999 de confier des forages d’exploration à la compagnie British Gas mais l’initiative ne s’était pas concrétisée, principalement en raison des objections d’Israël qui n’hésite pas, selon le cas, à contester aux palestiniens la souveraineté sur cette zone. Ce rapport a été publié en vue d’une réunion des donateurs de l’autorité palestinienne à New-York.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*