Syrie : échec de la trêve tant attendue

Le médiateur international Lakhdar Brahimi était parvenu à faire accepter aux camps qui s’affrontent sur le terrain le principe d’une trêve le temps de la fête musulmane du sacrifice. Cet espoir d’une accalmie dans les combats, aussi brève soit-elle, n’a pas duré longtemps. Les combats ont repris de plus belle, les deux camps s’accusant mutuellement de violations.

La trêve aurait dû entrer en vigueur le vendredi. Or l’OSDH (Observatoire Syriens des Droits de l’Homme ont recensé rien que pour les journées de vendredi et de samedi respectivement 146 et 58 morts, pour la plupart des civils. Et avec le départ de la mission de l’ONU qui aurait dû veiller au respect du cessez-le-feu prôné dans le plan du prédécesseur de Lakhdar Brahimi le ghanéen Koffi Annan, il est impossible de déterminer lequel des deux camps a le premier violé le cessez-le-feu. Les combats se sont poursuivis pendant le weekend sur plusieurs fronts. A Alep, dans la région stratégique de Maaret al-Noomane, dans le nord-ouest du pays, où se déroule une bataille majeure près de la base stratégique de Wadi Deif ainsi qu’à Deir Ezzor, dans l’est, où un attentat à la voiture piégée a été commis. L’aviation de l’armée régulière a procédé à des raids dans les provinces de Damas et d’Idleb dans le nord-ouest.

La perspective d’une aggravation du conflit, avec la dégradation de ce qui reste de la cohésion sociale syrienne, commence à poindre avec les premiers heurts impliquant des membres de la communauté kurde. Jusque là neutres, certains d’entre eux auraient affronté des rebelles après que ceux-ci aient décidé d’infiltrer Achrafiyé, un quartier kurde d’Alep. Selon l’OSDH, ces combats entre miliciens kurdes et rebelles à Alep ont fait 30 morts et 200 prisonniers le vendredi.

A propos de Fitzpatrick 1315 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*