Réouverture de Rafah: L’Egypte soutient la réconciliation palestinienne

L’Egypte a rouvert samedi dernier et de manière permanente Rafah, le seul point de passage de l’enclave palestinienne de Gaza qui ne soit pas contrôlé par Israël. Cette réouverture qui permet à nouveau la libre-circulation des personnes a pour but d’alléger le blocus imposé à Gaza par Israël depuis cinq ans et renforcé depuis la prise de contrôle du territoire par le Hamas en juin 2007.
Cette réouverture a été annoncée à la fin du mois d’avril, deux jours après l’accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah parrainé par l’Egypte. A l’exception des vendredis et des jours fériés, le point de passage de Rafah sera ouvert tous les jours de 9h à 17h heure locale. Les femmes palestiniennes et les hommes âgés de moins de 18 ans ou de plus de 40 ans seront dispensés de visa. Sont également dispensés de visa les palestiniens voulant étudier en Egypte à condition de pouvoir justifier leur acceptation dans une université. Les hommes âgés de 18 à 40 ans doivent recevoir de la sécurité égyptienne une autorisation avant de pouvoir passer par Rafah.
En ouvrant de manière permanente Rafah qui n’était auparavant ouvert que de manière exceptionnelle, quelques jours par mois et pour des raisons humanitaires, l’Egypte affiche de manière encore plus concrète sa volonté de soutenir la réconciliation palestinienne. Israël, par l’intermédiaire de son ministre du Développement régional Sylvan Shalom a exprimé ses craintes d’un trafic d’armes et d’entrée de terroristes d’Al-Qaïda et de l’Iran dans la bande de Gaza.

A propos de Fitzpatrick 1348 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*