Russie : le commerce d’armements s’annonce plutôt brillant

Russie le commerce d’armements s’annonce plutôt brillantAu cours de cette année, la Russie a battu son record de ventes d’armes. Tout en annonçant cela en début de semaine, le Président russe s’en est réjoui.

D’après Vladimir Poutine, la Russie a honoré des contrats de livraison d’armes à hauteur de 14 milliards de dollars américains en 2012. C’est la première fois dans l’histoire de ce pays qu’un tel montant est atteint : « nos objectifs sont donc dépassés », a conclu le chef d’Etat russe.  Cette puissance émergente a connu un boom dans le domaine de l’exportation d’équipements militaires. Parmi ses principaux clients, la Chine figure. Pour preuve, la deuxième économie mondiale vient de solliciter l’expertise de la Russie : au travers d’un accord-cadre, les deux géants vont construire 4 sous-marins à propulsion diesel Amour. Un projet évalué à 2 milliards de dollars américains. Ce type d’équipement intéresse l’Inde, également un des grands clients de la Russie. A ce propos, New Delhi voudrait s’en procurer 6. Avant de manifester cet intérêt, l’Inde avait paraphé en octobre dernier un contrat avec Moscou en vue de l’achat d’environs 1 000 moteurs pour avions de chasse Soukhoï. D’après certains médias, cet engagement a occasionné une facture de 5 milliards de dollars américains. Déjà, une somme record pour un contrat : elle n’avait jamais été atteinte dans l’histoire de la Russie. Insatiable, cette dernière a signé, toujours en 2012, avec l’Irak : cet Etat aurait commandé, selon les informations de la presse locale, 30 hélicoptères Mi-28 et 42 systèmes de missiles sol-air Pantsir-S1. Tout cela, pour un coût de 4,2 milliards de dollars américains.

Comme si les contrats précédents n’étaient guère suffisants, d’autres suivront et Moscou a d’ores et déjà signé d’autres contrats de livraisons à venir pour 15 milliards de dollars américains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*