Irak : développement et raffinage à Nassiriya

Irak développement et raffinage à NassiriyaLe ministère irakien du Pétrole a rendu public mardi la liste des 7 compagnies étrangères présélectionnées par l’Irak dans le cadre de l’appel d’offres sur le développement et le raffinage du champ pétrolier de Nassiriya. Le groupe pétrolier français Total en fait curieusement partie.

C’est quelque part surprenant que Total se retrouve parmi les entreprises retenues pour la suite de cet appel d’offres. En fait, cette compagnie avait entamé des projets au Kurdistan irakien en 2012. Ce qui est synonyme d’enfreindre la loi pour le gouvernement central. En face, l’administration du Kurdistan irakien pense qu’il est tout à fait légal de s’engager dans des contrats sans l’accord préalable de Bagdad. Malgré ce climat on ne peut plus tendu, Total figure bel et bien sur la liste tandis que 7 autres compagnies ont été disqualifiées dès la première phase du processus. Le français est donc accompagné de la compagnie américaine Brown Energy, de la chinoise CNPCI, de l’indienne Reliance Industries, de la japonaise JGC& Tonen Energy et, enfin, des russes Loukoil et Zaroubejneft.

Quant au contenu de l’appel d’offres, il s’agit de l’exploitation du champ Nassiriya ainsi que de l’édification d’une raffinerie. Celle-ci devra produire 300 000 barils de pétrole au quotidien. Un objectif qu’il est possible d’atteindre vu l’importance des réserves du champ : selon certaines estimations, Nassiriya recèle de plus de  4 milliards de barils. Depuis déjà quelques années, ce champ fait l’objet de moult convoitises, que ce soit du côté de Bagdad ou du Kurdistan irakien. Ainsi, en 2009, le gouvernement central était en pourparlers avancés avec un consortium à propos de l’exploitation de Nassiriya. Mais, l’affaire ne s’est jamais conclue. Cette fois-ci pourrait  être la bonne.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*