USA : des considérations politiciennes républicaines bloquent la réforme sur l’immigration

media_xll_5839804Les républicains de la Chambre des représentants ont annoncé mercredi dernier leur opposition au plan de réforme du système d’immigration américain qui avait été adopté le 27 juin dernier par le Sénat à majorité démocrate. Leur contre-proposition pourrait être faite avant la fin de cette année.

Les républicains justifient leur opposition au plan de réforme tel qu’il est actuellement conçu par des défauts qu’il contiendrait. Ce plan prévoit la naturalisation des 11 millions de clandestins après une période transitoire d’au moins 13 ans. Un certain flou entoure le calendrier du projet de contre-proposition républicaine. Quatre textes républicains sur les visas et la frontière ont été adoptés en commission selon le président de la commission Justice Bob Goodlatte. Mais aucun de ces textes n’est prévu à l’ordre du jour du mois de juillet, et surtout aucun d’entre eux ne prévoit de régularisations. Pour la Maison-Blanche, la soi-disant prudence des Républicains ne serait en fait qu’une tentative de plaire à l’extrême-droite. Sous certaines conditions, les dirigeants nationaux et les hauts cadres du parti républicain sont favorables aux régularisations, conscients de l’atout qu’elles représentent dans la course à la Maison-Blanche. D’ailleurs les sondages rapportent que de plus en plus d’américains, y compris dans les circonscriptions détenues par les républicains, sont favorables à la réforme. Seulement, cette manière de penser n’est pas partagée par de nombreux parlementaires venant de circonscriptions très conservatrices qui pourraient prendre l’avantage lors des primaires du parti.

La Chambre des représentants dit vouloir prendre son temps pour « bien faire les choses » dans l’élaboration de sa propre réforme, selon une déclaration à la presse de Paul Ryan, possible candidat républicain à la Maison-Blanche en 2016. Mais les pro-Obama affirment que cette attitude pourrait mettre en péril la majorité républicaine à la Chambre des représentants.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*