Le premier porte-avion « Made In India »

6avXwL’Inde a présenté ce lundi, l’INS Vikrant, le premier porte-avion construit par ses soins. Ce navire est une fierté pour le pays à plus d’un titre, notamment parce qu’il fait de lui, avec les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie et la France, l’un des rares pays qui construisent et fabriquent eux-mêmes leurs porte-avions.

Le bâtiment de 40 000 tonnes a été présenté dans le port de Cochin dans le sud du pays. Il contient un réacteur à propulsion nucléaire, le premier à avoir été construit en Inde. Il doit encore subir un nombre considérable de tests avant son entrée en service prévue pour 2018. Il devrait être déployé dans l’océan indien, une zone qui concentre de plus en plus les intérêts commerciaux et économiques du monde. Avec un coût d’environ 5 milliards de dollars et malgré deux années de retard par rapport au calendrier initial, il constitue la première étape du projet de modernisation par l’Inde de son équipement militaire. Celui-ci provient en partie de l’ex Union Soviétique et n’est plus en mesure d’assurer les ambitions du pays. Le cabinet KPMG estime à 112 milliards de dollars les dépenses prévues par New Delhi entre 2010 et 2016 pour la modernisation de son équipement militaire. Parmi ses objectifs, l’Inde aspire à rester au contact de la Chine qui lui reste malgré tout supérieur.

Samedi, le gouvernement indien avait annoncé que le premier sous-marin nucléaire construit dans le pays était prêt pour des essais. L’Inde doit également recevoir de la Russie d’ici la fin de l’année, avec quatre ans de retard, un ancien navire de guerre russe rebaptisé INS Vikramaditya. Le seul porte-avion que compte actuellement la marine indienne,  d’origine britannique et acquis en 1987, est vieux de 60 ans et doit être abandonné au cours des prochaines années.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*