Le Moyen-Orient dope les ventes d’armes françaises

7757507420_jean-yves-le-drian-le-ministre-de-la-defenseLe ministère français de la Défense a publié mercredi des estimations selon lesquelles les exportations françaises d’armes ont bondi en 2013 de 30% par rapport à l’année précédente avec une part de 40% pour les ventes à destination du Moyen-Orient.
40% des 8.6 milliards de dollars US de prises de commande en 2013 ont été réalisés par les pays du Moyen-Orient. En tête de ces pays vient l’Arabie saoudite avec un total de 2.46 milliards de dollars US de commandes dont 1.37 milliard pour l’unique contrat LEX (Life Extension Sawari 1) consacré à la modernisation des frégates saoudiennes.
Ce résultat est le fruit de l’offensive diplomatique lancée par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian qui a effectué depuis 2012 six déplacements aux Emirats Arabes Unis, quatre en Arabie saoudite, six au Qatar après plusieurs entretiens avec les dirigeants de ces pays. La France compte poursuivre sur cette voie, profitant des tensions entre le puissant concurrent américain et ses alliés dans le Golfe pour conforter sa position de quatrième exportateur d’armes mondial derrière les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Russie.
De nombreuses campagnes de prospection sont menées par les industriels français avec le soutien des pouvoirs publics et du ministre de la Défense, notamment au Qatar. Des discussions sont en cours entre Paris, Riyad et Beyrouth pour l’armement de l’armée libanaise par la France que l’Arabie saoudite a décidé de financer à hauteur de trois milliards de dollars. Cependant, la concurrence se fait de plus en forte avec une présence dynamique de la Chine mais également de la Corée du Sud qui, passant d’importateur de matériel militaire il y a une quinzaine d’années au 15ème rang mondial avec près de 2 milliards de dollars d’exportations d’armes, possède un fort potentiel pour progresser rapidement dans le classement.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*