Le haut-débit, un potentiel de développement pour la région MENA

LInternet-haut-debit-a-la-peine-dans-la-region-MENALa Banque Mondiale vient de publier un rapport intitulé « Réseaux haut débit au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : accélérer l’accès au réseau très haut débit » qui insiste sur les possibilités de développement que représente le retard accusé par la région dans ce domaine.
Le rapport de la Banque Mondiale révèle que seulement 17.1% des foyers de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) disposent d’un accès à l’internet haut débit fixe et 22.2% à l’internet haut-débit mobile (réseaux 3G et 4G).
Le rapport s’intéresse également aux raisons de ces faibles chiffres. Tout d’abord, les infrastructures insuffisantes principalement font que le coût d’accès à internet est très élevé. Pour illustrer ce point, ce coût s’élève à un tiers du revenu disponible d’un ménage appartenant aux 40% des plus démunis de la population de la région de MENA. Mais, loin d’être uniquement un frein économique de la région, cette situation est une opportunité à saisir selon l’étude de la Banque Mondiale. L’investissement dans les réseaux haut débit pourrait permettre la création de plusieurs milliers d’emplois, directs et indirects, dans le secteur des infrastructures.
Parmi les diverses retombées positives possibles, la plus intéressante serait une diversification des économies locales dans une région où les matières premières constituent encore 76% des exportations. La machine pourrait être rapidement lancée au vu des acquis déjà existants. Les services publics dans l’énergie et le transport de certains pays exploitent déjà des réseaux de fibres optiques qui pourraient renforcer la connectivité nationale et internationale.
L’Algérie par exemple dispose de 49 000 kilomètres de fibre optique déployés par Algérie Telecom et de plus de 20 000 kilomètres appartenant aux services publics. Une ouverture du marché à la concurrence et une amélioration du climat pour les investissements pourraient donner le coup d’envoi du développement du secteur.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*