Rébellion en Irak : Soutien sous conditions des USA

john-keryy-bagdadEn visite lundi dernier à Bagdad, le secrétaire d’Etat américain John Kerry ,a promis le soutien des Etats-Unis contre la rébellion sunnite, qui ne cesse de gagner du terrain en Irak au point de se rapprocher dangereusement de la capitale.
Actuellement, les djihadistes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL) contrôlent le nord et l’ouest du pays. Du coup, cet Etat est sur le point de s’éclater. John Kerry n’a pas hésité à qualifier cette insurrection de « menace existentielle », en conférence de presse après sa rencontre avec les dirigeants irakiens. Il les a exhortés à mettre de côté leurs divergences politiques et confessionnelles pour contrecarrer, dans l’unité, cette offensive et garantir plus d’efficacité à l’aide que peuvent apporter les USA.
Aux dernières nouvelles, l’EEIL a pris le contrôle de la cité de Tal Afar située dans la province de Ninive et de son aéroport. Ces islamistes se sont emparés d’un deuxième poste-frontière avec la Syrie. Avant tout cela, l’EEIL s’est emparé, en l’espace du week-end dernier, de trois localités de la province d’Al-Anbar, région  limitrophe de la Jordanie et de la Syrie. L’EIIL a, entre autres objectifs, de mettre en place un Etat islamique entre ce dernier pays et l’Irak. D’ailleurs, ce mouvement est engagé dans la guerre en cours en Syrie.
« C’est le moment pour les dirigeants d’Irak de prendre des décisions », a lancé John Kerry devant la presse. Selon ses propos, « Washington veut bien soutenir l’Irak à condition que ses leaders politiques œuvrent ensemble pour l’unité du pays ».

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*