Des suspects dans l’enlèvement des trois jeunes israéliens

presumesLe Shin Beth, le service de sécurité intérieur israélien, a annoncé jeudi à travers un communiqué que Marouane Kawasmeh et Amer Abou Eisheh, deux membres du Hamas à Hébron, sont les principaux suspects de l’enlèvement des trois jeunes israéliens, le 12 juin en Cisjordanie.
Les deux hommes sont activement recherchés par le Shin  Beth et l’armée israélienne. Ils ont déjà eu à purger par le passé des peines de prison en Israël pour leur participation à des activités terroristes pour le compte du Hamas. Marouane Kawasmeh a été arrêté cinq fois par Israël, la première en 1985 quand il avait à peine 18 ans. Il a reconnu en 2010 faire partie d’une cellule de la branche militaire du Hamas de la région d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. Amer Abou Eisheh, né en 1981, a pour sa part été arrêté deux fois par Israël, une première mise en détention administrative, sans jugement ni inculpation, en 2005 pendant dix mois suivie d’un second emprisonnement en 2007.D’autres suspects dans cet enlèvement sont actuellement en cours d’interrogatoires.
Israël a, dès le départ, affilié l’enlèvement des trois jeunes israéliens au mouvement islamiste Hamas, qui n’a jamais cessé de se défendre. Sami Abou Zouhri, porte-parole du Hamas à Gaza, a réagi à la publication des deux suspects d’Israël en rejetant une nouvelle fois les accusations de l’Etat hébreu. Israël utilise ouvertement cet enlèvement pour pousser le président palestinien Mahmoud Abbas, qui a condamné cet enlèvement, à mettre fin à son accord avec le Hamas. Cet accord entre l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) et le Hamas a abouti à la formation le 2 juin dernier d’un gouvernement de consensus composé de personnalités indépendantes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*