Israël : Fin de l’alliance Likoud-Israël Beiteinou

fin-alliance-israelSur fond divergences sur l’attitude à adopter vis-à-vis de la Bande de Gaza, Avigdor Lieberman, le ministre israélien des Affaires étrangères, a annoncé lundi en conférence de presse, la rupture de l’alliance politique de son parti Israël Beiteinou (Israël notre maison) avec le Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu.
Avigdor Lieberman reste au gouvernement mais son annonce implique un retour à deux blocs distincts avec une liberté de vote des députés d’Israël Beiteinou à la Knesset, le Parlement israélien. Des élections anticipées sont très probables, même si le ministre des Affaires étrangères affirme ne pas les souhaiter. Le cœur de l’opposition entre Avigdor Lieberman et Benjamin Netanyahu est basé sur la question d’une intervention militaire massive à Gaza d’où Israël s’est retiré en 2005, suscitée par la recrudescence des tirs en provenance de l’enclave palestinienne.
Le leader d’Israël Beiteinou réclame une action massive dans la Bande de Gaza. Il estime que c’est le seul moyen d’éradiquer la menace que représentent les centaines de missiles détenus par le Hamas qui peut décider de les utiliser à n’importe quel moment. L’intervention qu’il réclame doit permettre la destruction immédiate des usines de missiles et des infrastructures  à Gaza. Avigdor Lieberman va jusqu’à appeler à une réoccupation de la Bande de Gaza et à l’élimination des leaders du Hamas, qu’ils soient à Gaza ou au Qatar. Par contre, pour le Premier ministre Benjamin Netanyahu, l’heure est à la retenue.
Le bloc Likoud-Israël Beiteinou, les deux partis étant respectivement de droite et de droite nationaliste, compte 31 députés sur 120 à la Knesset, qui  ont été élus lors des élections législatives de janvier 2013 après que les deux partis ont présenté une liste commune, malgré le fait qu’ils ont continué à exister indépendamment.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*