USA-Pakistan : La coopération militaire en danger

Grands alliés hier dans la lutte contre le terrorisme, les Etats-Unis et le Pakistan voit la dégradation de leurs relations se poursuivre depuis la mort d’Oussama Ben Laden, le 2 mai dernier au Pakistan, suite à l’opération Geronimo mené par un commando américain. Le dernier épisode en date est l’annonce de la réduction provisoire d’un tiers de l’aide militaire versée au Pakistan par les Etats-Unis.

L’information communiquée par le New-York Times samedi a été confirmée hier dimanche par William Daley, le secrétaire général de la Maison Blanche, bras droit du président Barack Obama. Ce dernier a avancé comme raison à cette suspension d’aide des mesures prises  par les autorités pakistanaises. Il s’agit de l’ordre de départ donné aux conseillers militaires américains suite à l’attaque qui a conduit à la mort d’Oussama Ben Laden, Islamabad jugeant que les Etats-Unis avaient violé par cette action la souveraineté territoriale pakistanaise. De plus, Islamabad continue à faire face aux multiples allégations américaines qui l’accusent de  coopération avec Ben Laden, des allégations  appuyées par les révélations il y a trois semaines du New-York Times faisant mention d’un téléphone portable trouvé sur un complice de Ben Laden tué en même temps que lui et qui prouverait des contacts entre des hauts-dirigeants d’Al Qaïda et les services secrets pakistanais.

Selon la publication samedi soir du New-York Times, la suspension représenterait plus du tiers de l’aide militaire américaine versée à l’armée pakistanaise et s’élèverait donc à 800 millions de dollars.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*