Irak : Retrait du pouvoir de Nouri Al-Maliki

Le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki a annoncé officiellement jeudi son retrait du pouvoir. Il venait d’être poussé vers la sortie suite à la nomination, trois jours auparavant, de son successeur, Haïder Al-Abadi.

MIDEAST IRAQ
La contestation de Nouri Al-Maliki après la désignation d’un nouveau chef du gouvernement irakien n’aura pas fait long feu. Celui qui a dirigé l’Exécutif depuis 2006 a décidé de se retirer et même d’apporter son soutien à son successeur. « J’annonce devant vous aujourd’hui … le retrait de ma candidature au profit du frère Haïder Al-Abadi », a-t-il déclaré dans une allocution diffusée à la télévision.

Ce retournement de situation est sans doute lié aux nombreux appels à quitter le pouvoir adressés à M. Maliki par plusieurs dirigeants et représentants religieux, dont, entre autres, ses coreligionnaires chiites. Le désormais ex-Premier ministre était de plus en plus décrié pour son autoritarisme et sa volonté de mettre à l’écart la minorité que constituent les sunnites. Malgré cette opposition, il a tout de même tenté de rempiler pour un troisième mandat.

Une démarche qui s’est finalement soldée par un échec à la grande satisfaction de la communauté internationale. « Cette décision de permettre la formation d’un nouveau gouvernement sans autre retard démontre une stature d’homme d’Etat et un engagement envers le processus démocratique et la Constitution », a estimé Nickolay Mladenov, représentant spécial des Nations Unies à Bagdad, tout en se félicitant du retrait de Nouri Al-Maliki. De son côté, Susan Rice, la conseillère à la sécurité nationale du président américain, assimile cette décision à « un grand pas en avant pour l’Irak ». Et de poursuivre, que « nous espérons que cela permettra de placer l’Irak sur une nouvelle voie et d’unir son peuple contre la menace que représente l’Etat islamique ».

A ce propos, Haïder Al-Abadi a pour défi de former un gouvernement capable de contrecarrer les rebelles islamistes.

A propos de Fitzpatrick 1332 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*