Nucléaire iranien : Consultations pour la reprise des négociations

Les discussions sur le programme nucléaire iranien ont repris  jeudi à Genève avec au programme une rencontre entre des responsables américains et iraniens.

Nucléaire-iranien
Ces consultations bilatérales ont lieu dans le cadre des négociations sur le nucléaire entre Téhéran et le groupe P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne), conduite par la Haute représentante de l’Union européenne Catherine Ashton. L’annonce en a été faite mercredi, par communiqué du département d’Etat américain. La délégation américaine est conduite par le secrétaire d’Etat adjoint Bill Burns et la sous-secrétaire d’Etat Wendy Sherman. Ces consultations ont pour but de préparer le terrain aux négociations qui doivent reprendre à la mi-septembre, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

L’objectif de ces négociations est maintenant la conclusion d’un accord définitif sur le nucléaire iranien qui doit garantir la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien en échange de la levée totale des sanctions occidentales et onusiennes qui asphyxient l’économie iranienne depuis plusieurs années. Selon son vice-ministre des Affaires étrangères Abbas Araghchi, la République islamique est optimiste sur l’obtention d’un accord international sur son programme nucléaire avant la date butoir du 24 novembre.

Israël, qui doute avec les Occidentaux de la nature exclusivement civile du programme nucléaire iranien, dépêchera la semaine prochaine une délégation à Washington. Elle abordera la question de l’enrichissement de l’uranium grâce aux centrifugeuses, un point sur lequel les Israéliens estiment que les Iraniens n’ont fait preuve d’aucune souplesse. S’il n’est pas satisfait de l’accord, l’Etat hébreu pourrait recourir à la force militaire, comme il en a fait à plusieurs reprises la menace, pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme atomique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*