Le FMI respecte le nouvel ordre mondial

La Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, a nommé le chinois Zhu Min au poste de Directeur Général adjoint de l’institution financière. Une reconnaissance évidente du poids économique mondial des pays émergents et de celui de la Chine en particulier.

Au travers de l’avènement de Zhu Min, 58 ans, en deuxième position dans l’organigramme du FMI, Christine Lagarde prouve qu’elle sait tenir ses promesses. En effet, l’ancienne ministre française de l’Economie avait déclaré à son arrivée à la tête du FMI vouloir donner aux pays en développement un rôle plus important au sein de l’institution.  Ceux-ci pourront donc profiter de l’entrée d’un de leurs ressortissants au sommet du FMI, surtout que Mme Lagarde a fait allusion aux émergents dans le communiqué certifiant la nomination de Zhu Min : « en sa qualité de Directeur Général adjoint, il jouera un rôle décisif dans notre travail, en collaboration avec les autres membres de mon équipe et moi-même, pour relever les défis auxquels seront confrontés nos pays membres et pour assurer que le FMI ait une meilleure compréhension de l’Asie et des marchés émergents d’une façon plus générale ».

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*