Etats-Unis : Etude du FBI sur les fusillades

D’après le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI), la multiplication des fusillades constatée aux USA au cours de ces dernières années s’expliquerait par une « fascination » pour les tueries les plus sanglantes.

fussillades-us
Mercredi, le FBI a rendu publique une étude qu’il a menée, en collaboration avec l’université du Texas, à ce sujet. Elle se base sur les chiffres et les données des quatorze dernières années. Plus précisément, pas moins de 160 fusillades ont été comptées entre 2000 et 2013. Ce qui équivaut à une moyenne annuelle de 11,4. Le plus inquiétant, c’est la survenue de ces fusillades qui tendent vers le haut. Pour preuve, la moyenne annuelle des fusillades entre 2000 et 2006 était de 6,4. Quant à celle de la période 2007 – 2013, elle a bondi à 16,4.

Ce rapport de 47 pages mentionne que la plupart de ces fusillades sont perpétrées par un seul tireur, qui est, dans la majorité des cas, poussé par « des motivations personnelles », souvent basées sur un « réel phénomène d’imitation des tragiques évènements du passé ». La police fédérale en est arrivée à cette conclusion en étudiant les blogs, les e-mails ou les documents personnels des tireurs. A noter que, selon la même étude, ces derniers se suicident sur les lieux de leurs forfaits dans 40 % des cas .

Pour ce qui est du bilan des fusillades répertoriées dans ce rapport, 1043 victimes ont été recensées. Malheureusement, 486 d’entre elles sont décédées, les statistiques excluant l’auteur de la fusillade.

Cette étude a souligné la célérité avec laquelle des dommages peuvent se produire .Dans 69 % des cas, les fusillades ont duré moins de cinq minutes, finissant avant que la police ne puisse intervenir. La législation étant différente suivant les Etats, cette étude n’a pas délibérément abordé la question du port légal des armes à feu, disposition dont jouissaient souvent les auteurs des fusillades au moment de leurs actes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*