Sanglant attentat à la frontière indo-pakistanaise

Un attentat suicide à la frontière entre le Pakistan et l’Inde a fait dans la soirée de dimanche au moins 55 morts. Il s’agit de la plus sanglante attaque menée cette année dans une région pourtant coutumière des violences islamistes.

wagahL’attentat a été perpétré juste à la sortie de Wagah, le poste frontière entre l’Inde et la Pakistan situé à la sortie de Lahore, la capitale de la province du Pendjab, la plus peuplée du Pakistan. L’explosion a retenti du côté pakistanais de la frontière. Le kamikaze s’est fait exploser juste après une cérémonie marquant la rivalité entre les deux puissances nucléaires rivales et qui rassemble des milliers de Pakistanais et d’Indiens de leurs côtés respectifs de la frontière.

En plus des 55 morts, dont des femmes et des enfants, l’attaque a fait 120 blessés. C’est l’attentat le plus meurtrier commis au Pakistan depuis celui contre une église de Peshawar, dans le nord-ouest du pays en septembre 2013 et qui avait causé la mort de 80 personnes. Trois groupes liés aux talibans pakistanais ont revendiqué la paternité de l’attaque, à savoir le Jundullah, le Jamaat ul-Ahrar et une faction du Waziristan du Sud. L’attentat est commis alors que l’armée pakistanaise mène depuis la mi-juin une opération dans les fiefs talibans du nord-ouest, frontaliers de l’Afghanistan et qui, selon les forces pakistanaises, aurait fait plus de 1 100 tués parmi les insurgés.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif s’est personnellement saisi du dossier, Lahore étant son fief politique. Il a ordonné l’ouverture d’une enquête exhaustive par la police alors que les autorités provinciales annonçaient une indemnisation de 5 000 dollars pour les familles des personnes tuées. De leur côté les autorités indiennes ont annoncé un renforcement de la sécurité le long de la frontière pakistanaise.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*