Israël : Accusations mutuelles entre les services de sécurité

La querelle sur la place publique entre le Shin Beth, les services de renseignements intérieurs, et l’armée qui s’accusent mutuellement de ne pas avoir anticipé la guerre à Gaza cet été a atteint une telle envergure que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lui-même a dû intervenir pour calmer les esprits.

NetanyahuCohenTout a commencé par la diffusion lundi sur la 2ème chaîne israélienne de plusieurs interviews d’agents du Shin Beth qui affirmaient avoir dès janvier ,transmis des informations sur la préparation du Hamas en vue d’une attaque contre Israël pour l’été et que l’armée n’en avait rien fait.

La réaction de l’armée israélienne ne s’est pas fait attendre. Son chef d’état-major Benny Gantz a adressé au Premier ministre une lettre, publiée jeudi par le quotidien Yedhiot Aharonot, qui dénonce les « fautes éthiques et morales » du Shin Beth et demandant que son directeur démente ces accusations. Selon une source gouvernementale, Benny Gantz et le directeur du Shin Beth Yoram Cohen auraient été rappelés à l’ordre dès mercredi par Benjamin Netanyahu, lors d’une réunion en présence du ministre de la Défense.

L’exposition de la discorde entre les deux services est du plus mauvais effet alors qu’ils sont en première ligne dans le maintien de la sécurité d’Israël, particulièrement dans un contexte d’escalade de violences à Jérusalem, en Israël et en Cisjordanie. Le Shin Beth est également critiqué par la police qui lui reproche de ne pas avoir transmis des informations sur les risques d’incidents sécuritaires au sein de la population arabe de Jérusalem.

Les tensions entre le Shin Beth et l’armée existent depuis longtemps mais elles ne les ont jamais empêchés de collaborer étroitement sur le terrain même si aucune organisation ne veut apparaître subordonnée à l’autre. L’intervention du Premier a eu l’effet attendu. Le Shin Beth a fait machine arrière, assurant dans un communiqué que ses agents n’ont jamais soutenu avoir prévenu l’armée d’un conflit en juillet contre le Hamas, mais seulement de préparatifs du mouvement islamiste en vue d’un affrontement potentiel avec Israël.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*