Palestine : Modification du projet de résolution sur un accord de paix avec Israël

palestine-amended-draftLes Palestiniens ont apporté lundi des modifications à leur projet de résolution sur un accord de paix avec Israël formellement présenté au Conseil de sécurité il y a deux semaines. Comme lors de cette première présentation, le projet de résolution modifié se heurte à l’opposition des Etats-Unis.

Le document modifié bénéficie par contre du soutien de la Jordanie, qui siège au Conseil de sécurité, et du groupe arabe à l’ONU. Les amendements de ce texte prévoient Jérusalem-Est, occupée et annexée comme capitale d’un Etat palestinien, le règlement de la question des prisonniers palestiniens, l’arrêt de la colonisation israélienne. Le texte rappelle également le caractère illégal du mur de séparation et prévoit un accord de paix dans un délai de douze mois et le retrait israélien des Territoires occupés avant fin 2017. Les Palestiniens se sont déjà dit prêts à l’amender pour échapper à un véto américain.

Les Etats-Unis en effet, proches alliés d’Israël et membres permanents du Conseil, ont d’emblée rejeté le texte. Jeffrey Rathke, un porte-parole du département d’Etat, a annoncé que son pays jugeait que le projet de résolution palestinien n’était pas constructif et que le risque était plus grand que les négociations soient entravées qu’elles ne soient couronnées de succès.

L’ambassadrice jordanienne Dina Kawar et l’ambassadeur palestinien Riyad Mansour à l’ONU ont affirmé avoir bon espoir que le texte soit soumis au Conseil de sécurité dès cette semaine. Mais étant donné que cinq nouveaux membres, l’Angola, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne et le Venezuela devraient remplacer à partir du 1er janvier l’Argentine, l’Australie, le Luxembourg, le Rwanda et la Corée du Sud et pendant une durée de deux ans au Conseil, l’hypothèse la plus probable est que les ambassadeurs décident de patienter jusqu’au mois prochain. Ce changement est considéré comme étant plus favorable à la cause palestinienne.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*