Mort d’un général iranien en Irak

Brigadier-General-Hamid-TaghaviLes Gardiens de la Révolution, l’armée d’élite du régime iranien, a annoncé dimanche la mort du général de brigade Hamid Taghavi lors d’une mission pour conseiller l’armée et les volontaires irakiens contre l’Etat islamique à Samara, à 110 kilomètres au nord de Bagdad. Elle a été revendiquée par l’Etat islamique selon des sites et forums islamistes. Ni les autorités iraniennes, ni l’EI ne précisent comment le militaire iranien a perdu la vie.

Des obsèques officielles ont été organisées lundi à Téhéran en présence de hauts responsables politiques et militaires. La République islamique ne fait aucun mystère des conseillers militaires ni des armes qu’elle a envoyées en Irak pour soutenir les autorités de ce pays dans leur lutte contre les djihadistes, notamment ceux de l’Etat islamique.

Le général Ghassem Souleimani, le chef de la Force Qods, une unité d’élite des Gardiens de la Révolution, a été vu sur de nombreuses photos diffusées par les médias iraniens aux côtés de combattants kurdes irakiens mais aussi de militaires irakiens et de groupes de miliciens. Des « conseillers » ont également été dépêchés auprès du régime de Damas. Selon ces mêmes médias iraniens, plusieurs de ces militaires ont péri en Irak mais aussi en Syrie.

L’objectif de l’Iran consiste à enrayer l’avancée des islamistes de Daech avant qu’ils ne constituent une menace directe pour lui. De plus, les responsables iraniens dont le président Hassan Rohani ont fait de la défense des sites religieux chiites irakiens une de leurs priorités. Ce qui justifie la présence du général Hamid Taghavi à Samara, ville majoritairement sunnite abritant le mausolée des imams Ali al-Hadi et Hassan al-Askari, l’un des lieux saints chiites du pays.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*