Syrie : L’année 2014 la plus meurtrière de la guerre

syrie-2014-meurtriereEn plus d’avoir été marquée par la montée en puissance des groupes djihadistes radicaux comme l’Etat islamique, l’année 2014 qui s’est achevée mercredi dernier a été sans conteste l’année la plus meurtrière de la guerre en Syrie avec un bilan qui a franchi le cap des 76 000 morts, dont des milliers d’enfants.

Ce bilan rassemble des combats entre les troupes du régime et les rebelles mais aussi entre ces derniers et les djihadistes. Selon l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme), parmi les victimes figureraient 17 790 civils, dont 3 501 enfants. Le nombre de djihadistes tués est également en augmentation en 2013 et 2012, faisant état respectivement de 73 000 et de 50 000 morts.

La situation ne semble pas près de s’améliorer sur le terrain, malgré les efforts de la Russie pour renouer le dialogue entre le régime de Damas et l’opposition. Afin d’éloigner toute menace du pouvoir syrien, l’armée mène depuis septembre sa plus grande offensive pour reprendre aux rebelles Jobar, située à l’est de la capitale. Le président Bachar al-Assad était d’ailleurs en visite à l’occasion du Nouvel An sur cette ligne de front pour encourager ses troupes et leur souhaiter la « victoire » en 2015.

Depuis ses débuts en mars 2011, la répression d’une contestation populaire avait dégénéré en guerre civile en Syrie faisant plus de 200 000 morts et poussé à la fuite plusieurs millions de personnes.

L’année 2014 a également été particulièrement sombre en Irak, notamment avec les exactions du groupe ultra radical de Daech. Avec un bilan de plus de 15 000 morts, cette année a été la plus sanglante que l’Irak ait connue depuis 2007.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*