Liban : Durcissement des conditions d’entrée des Syriens

lebanon-syrian-visaLes nouvelles règles d’entrée plus strictes sur le territoire libanais pour les Syriens sont entrées en vigueur lundi à minuit. Les autorités libanaises espèrent que ces mesures permettront de contrôler le flot régulier de réfugiés qui fuient la guerre civile en Syrie voisine.

Ces mesures sont une première entre le Liban et la Syrie dont les ressortissants, depuis l’indépendance des deux pays dans les années 1940, avaient toujours traversé librement la frontière. Désormais, les Syriens qui veulent entrer au Liban doivent disposer d’une autorisation d’accès et spécifier le but de leur venue et la durée de leur séjour au Liban. Dans ce but, six types de visas ont été créés pour touristes, affaires, étudiant, transit, médical ou courte durée. De plus, chaque permis requiert des conditions spécifiques telles qu’une réservation d’hôtel et 1 000 dollars pour un visa de touriste ou encore une invitation émanant d’une entreprise libanaise pour un visa d’affaires.

Les craintes suscitées par ces nouvelles mesures sont nombreuses. Certains Syriens établis au Liban bien avant l’éclatement de la guerre civile en Syrie craignent d’être affectés, malgré des déclarations émanant du ministère libanais de l’Intérieur assurant le contraire. Ensuite, le haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés s’inquiète qu’aucune allusion aux réfugiés ne soit faite dans ces nouvelles mesures.

C’est principalement pour diminuer l’afflux des réfugiés syriens que le Liban a révisé sa politique migratoire vis-à-vis de son voisin. Avec plus d’un million de réfugiés syriens pour une population de moins de cinq millions d’habitants, le Liban compte la plus forte concentration de réfugiés au monde par tête d’habitants. Avec des tensions qui se multiplient dans le pays, le pays du Cèdre crie depuis des mois à la communauté internationale qu’il ne parvient plus à gérer une pareille situation.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*