Israël-Syrie : Regain de tension sur le plateau du Golan

tension-golan-syrie-israelAux premières heures de la journée de mardi, l’armée de l’air israélienne a annoncé avoir mené des raids contre des cibles en territoire syrien en représailles à des tirs de roquettes sur le plateau du Golan.

Au moins deux roquettes tirées depuis le Golan syrien se sont abattues sur la partie du plateau du Golan occupée par Israël qui a aussitôt riposté avec son artillerie. Aucune victime n’a été signalée du côté israélien. Bien que l’identité des auteurs des tirs de roquettes en provenance de Syrie ne soit pas connue, l’Etat hébreu tient le gouvernement syrien pour responsable de toutes les attaques en provenance de son territoire. Les autorités israéliennes ont profité de cette occasion pour réaffirmer leur détermination à défendre les citoyens israéliens et à prendre toutes les mesures nécessaires. Les cibles visées par les raids de l’armée de l’air israélienne cette nuit sont présentées comme des bases d’artillerie de l’armée syrienne.

Ce n’est pas la première fois que la partie du Golan occupée par Israël est frappée par des projectiles venus du côté syrien. Mais ce regain de tension survient alors que l’armée israélienne a considérablement renforcé sa présence dans le nord du pays. L’Etat hébreu craint des représailles du Hezbollah.Un raid meurtrier a été mené le 18 janvier dernier contre ce mouvement chiite libanais faisant six tués six de ces membres dont Jihad Moughniyeh, fils de Imad Moughniyeh, un commandant militaire assassiné en 2008 ainsi qu’un général des Gardiens de la Révolution iraniens. Le regard du mouvement chiite libanais s’est aussitôt dirigé vers l’ennemi juré israélien qui n’a ni revendiqué, ni démenti officiellement sa responsabilité dans ce raid.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*