Exécution d’un Arabe israélien par l’EI pour espionnage

Islamic-State-e1Le groupe Etat islamique a publié mardi une vidéo montrant l’exécution d’un jeune garçon que le mouvement djihadiste présente comme un Arabe israélien qu’il accuse d’avoir espionné pour le Mossad, les services secrets israéliens.

C’est la première fois, malgré d’innombrables exactions qui ont choqué l’opinion internationale, que Daech revendique l’assassinat d’un Arabe israélien. Dans cette vidéo postée sur des comptes djihadistes et dont la durée dépasse les dix minutes, le jeune homme présenté comme Muhammad Said Ismail Musallam est abattu d’une balle dans le front. Le passeport de la victime est filmé en gros plan ainsi qu’une liste de noms accompagnés de photos d’hommes présentés comme des espions d’Israël.

Le Shin Bet, le service de sécurité intérieur d’Israël, a confirmé que le jeune homme âgé de 19 ans était parti le 24 octobre pour la Turquie d’où il était passé en Syrie et que, selon les informations israéliennes, il aurait rejoint l’Etat islamique mais de sa propre initiative et à l’insu de ses parents.

Ce cas ne serait pas isolé. Les services de sécurité israéliens ont fait état ces derniers mois d’Arabes israéliens tués dans les rangs d’organisations djihadistes et ont annoncé en janvier l’arrestation de sept Arabes israéliens accusés de planifier la création d’une cellule de l’Etat islamique en Israël.

Dans la vidéo, un djihadiste s’exprimant en français évoque la récente attaque ayant visé des juifs en France et menace de s’en prendre aux Israéliens et de conquérir Jérusalem. Mais de nombreux analystes limitent la crédibilité de ces menaces. Selon eux, les vidéos chocs de l’Etat islamique, qui sont presque toujours publiées après un revers militaire, sont un moyen de compenser la défaite militaire par la propagande.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*