Irak : un incendie dans l’unité Covid d’un hôpital fait au moins 52 morts

Un incendie a réduit en cendres lundi l’unité Covid d’un centre hospitalier du sud de l’Irak, faisant au moins 52 morts et 22 blessés d’après un bilan encore provisoire.

Plus précisément, c’est l’unité Covid d’un centre hospitalier de Nassiriya (sud) qui a été incendié. Le porte-parole des responsables sanitaires locaux, Haydar al-Zamili, a présenté ce bilan provisoire à la presse et indiqué que l’unité Covid-19 de l’hôpital Al-Hussein, qui a été ravagé par le feu, disposait de 70 lits. « Les victimes sont mortes brûlées er les recherches se poursuivent » pour trouver des rescapés, a ajouté la même source.

Le chef du gouvernement irakien, Moustafa al-Kazimi, a tenu une réunion d’urgence au cours de la nuit avec, comme participants, des ministres et des responsables de sécurité, dans l’objectif d’ « examiner les causes et les conséquences de l’incendie », a rapporté son bureau, avant de préciser, sur Twitter, que le patron du centre hospitalier et le responsable de la défense civile de la province de Dhi Qar, où se situe la localité de Nassiriya, étaient interrogés par les forces de l’ordre.

A en croire une source du département sanitaire de la province, l’incendie est dû à l’explosion de bouteilles d’oxygène. Pour sa part, le ministère irakien de l’Intérieur s’est contenté de souligner que les flammes étaient parties de structures provisoires construites non loin de l’hôpital.                

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*