Le pape exprime sa solidarité à Al-Kazimi suite à l’attentat qui le ciblait

Le pape François n’a pas caché son indignation suite à la tentative de meurtre dont a été victime le Premier ministre irakien, Mustapha Al-Kazimi, l’assimilant à un «acte ignoble de terrorisme» dans un télégramme paraphé par le cardinal secrétaire d’Etat du Saint-Siège. 

Le chef de l’église catholique a affirmé élever des prières pour que le peuple irakien continue sur le chemin de la paix.

Rappelons que le domicile du chef du gouvernement irakien à Bagdad a été visé par une attaque aux drones piégés dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 novembre, malgré son emplacement, au centre de la zone verte ultra-sécurisée de la capitale irakienne, laquelle abrite également les principales institutions politiques du pays et les représentations diplomatiques étrangères, dont celle des Etats-Unis. 

Al-Kazimi ainsi que ses proches s’en sont sortis sains et saufs mais cet attentat a eu comme conséquence un accroissement de la tension dans le pays.

Dans un télégramme diffusé mardi matin, le cardinal Parolin a exprimé au chef du gouvernement irakien la solidarité du souverain pontife ainsi que sa prière. 

Pour rappel, le pape François et Moustapha Al-Kazimi ont eu l’occasion de se rencontrer à maintes reprises, que ce soit au Vatican ou en Irak, où le Saint-Père a effectué une visite en mars dernier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*