La France va miser 1,9 milliard d’euros dans le développement de la filière hydrogène

Le président français Emmanuel Macron qui était en déplacement à Béziers, a annoncé hier mardi qu’une enveloppe de 1,9 milliard d’euros sera consacrée au développement de la filière hydrogène, qui pourrait petit à petit remplacer le pétrole, dans le cadre du plan d’investissements France 2030, doté de 30 milliards d’euros.
Pour le chef de l’Etat français, qui visitait l’entreprise Genvia spécialisé dans les électrolyseurs haute température permettant de produire de l’hydrogène à partir de la molécule d’eau, le développement de l’hydrogène est «une bataille pour l’industrie, pour l’écologie et pour la souveraineté».
La France a un avantage sur les autres grands pays, car elle a «un nucléaire solide, installé» qui lui permet de «produire de l’hydrogène beaucoup plus massivement». Le projet Genvia fait partie de 77 projets déposés par les industriels auprès de Bercy dans le domaine de l’hydrogène, dont une quinzaine devraient être notifiés à Bruxelles pour recevoir des aides.
La France mise, à travers le récent plan d’investissement France 2030, sur des «technologies d’avenir», dont l’hydrogène fait partie, pour développer son industrie tout en la décarbonant. L’électricité utilisée pour fabriquer l’hydrogène provient soit du nucléaire, soit d’énergies renouvelables.
A travers ce plan, Emmanuel Macron, qui n’a pas encore annoncé s’il était candidat ou non lors de la présidentielle d’avril 2022 pour un nouveau mandat, cherche à se présenter comme le chef de file du camp progressiste face à des candidats qui affirment que la France est un pays en déclin.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*