Biden s’en prend à Trump et s’engage à défendre la démocratie américaine

Le président américain, Joe Biden, s’est engagé jeudi à ne «laisser personne mettre le couteau sous la gorge de la démocratie» des Etats-Unis, après avoir reproché à son prédécesseur à la Maison-Blanche, Donald Trump, d’avoir «tenté d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir» le 6 janvier 2021 lors de l’assaut du Capitole.

Le dirigeant démocrate s’exprimait dans un discours solennel au Congrès, envahi un an auparavant par des partisans du milliardaire républicain qui essayaient d’empêcher la validation de sa victoire à la présidentielle. 

« Pour la première fois dans l’histoire, un président n’a pas seulement perdu une élection, il a tenté d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir », a soutenu Joe Biden, ajoutant que ceux qui perpétraient l’attaque sur le siège du Congrès américain «n’étaient pas un groupe de touristes, c’était une insurrection armée». 

En évoquant de prétendues irrégularités électorales, «l’ancien président des Etats-Unis a créé et répandu un tissu de mensonges à propos de l’élection de 2020, il l’a fait car il préfère le pouvoir aux principes», a poursuivi le chef d’Etat américain, estimant que Donald Trump avait «bâti son mensonge pendant des mois» avant le vote.

« Je n’ai pas cherché ce combat » mais « je ne me défilerai pas », a promis Joe Biden avant d’affirmer qu’il ne laissera « personne mettre le couteau sous la gorge de la démocratie américaine ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*