Arabie Saoudite – Koweït : fermeture d’un gisement pétrolier de la zone neutre

MOYEN_ORIENT_PETROLDans son édition du jeudi, le quotidien koweitien Al-Qabas a rapporté que l’Arabie Saoudite est sur le point de fermer un puits de pétrole exploité conjointement dans son espace frontalier avec le Koweït à cause d’une dispute administrative.

Plus en détails, ce journal a indiqué que la Saudi Arabian Chevron, compagnie assurant la production du champ pétrolier de Wafra, avait annoncé à la Kuwait Gulf Oil Company de l’arrêt de la production fixé au 13 mai. A en croire la compagnie saoudienne, l’Etat koweitien n’octroie plus de permis de séjour à ses salariés, bloquant ainsi la poursuite de l’exploitation du gisement. Il faut noter que Wafra produit à peu près 200 000 barils par jour. Cette production est répartie de manière équitable entre Ryad et Koweït. Pour rappel, l’Arabie Saoudite avait interrompu, en octobre, la production du gisement offshore de Khafji qu’elle exploitait à égalité avec l’Etat koweïtien. Pour cause, la partie saoudienne avait invoqué des risques pour l’environnement. Ce gisement produisant 300 000 barils au quotidien, l’éventuelle fermeture de Wafra priverait l’Arabie Saoudite et le Koweït de 500 000 barils par jour de production en zone neutre.

Avant l’entrée en vigueur des décisions de Ryad, environ 700 000 barils par jour étaient produits dans la zone neutre entre l’Arabie Saoudite et le Koweït. Au vu de sa capacité de production, ce dernier pays pourrait avoir du mal à combler le déficit occasionné par cet arrêt de production en zone neutre. A l’opposé, l’Arabie Saoudite, qui est le premier exportateur de pétrole au monde, semble à même de faire face à cette situation. Ces deux pays avaient conclu cet accord sur l’exploitation conjointe du pétrole dans cette zone neutre il y a un demi-siècle.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*