Syrie : l’hôpital de Jisr al-Choughour pris d’assaut par les rebelles

jisr-al-chagourRami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) a rapporté l’attaque hier dimanche par des rebelles syriens et des combattants d’Al-Qaïda de l’hôpital de Jisr al-Choughour, dans la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie. Cet hôpital où sont regroupés 250 soldats et civils est assiégé depuis la chute de la ville il y a deux semaines.

L’assaut a été lancé après un attentat à la voiture piégée mené par les djihadistes du front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, aux abords de l’hôpital. Les combattants ont alors pénétré dans l’un des bâtiments et se sont engagés dans de violents combats avec les soldats à l’intérieur. Les combats auraient fait 39 morts parmi les combattants rebelles et des « dizaines » parmi les forces loyalistes. Il s’agit de la première incursion des rebelles dans l’établissement hospitalier depuis deux semaines qu’il est assiégé.

Parmi les 250 personnes assiégées figurent au moins 150 soldats bien armés parmi lesquels « de hauts officiers », des membres de leurs familles, ainsi que d’importants fonctionnaires de la province d’Idleb. L’armée syrienne ainsi que des milices pro-gouvernementales ont lancé une contre-offensive mercredi dernier contre Jisr al-Choughour et tentent de sauver les personnes assiégées dans l’hôpital dont elles se trouvent à moins de deux kilomètres. Selon l’agence officielle syrienne Sana, « des dizaines de terroristes » ont été tués dans des bombardements de l’armée de l’air visant les abords de l’hôpital.

La chute le 25 avril dernier de Jisr al-Choughour, tout comme celle d’Idleb, capitale de la province éponyme, sont venues gonfler la liste des revers militaires subis par le régime syrien ces derniers mois. Ces revers ont mis un terme à plus d’un an de victoires successives du régime face aux rebelles.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*