Irak : des millions de déplacés depuis 2014 selon l’OIM

deplaces-irakL’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a affirmé mardi que plus de 2,8 millions de personnes se sont déplacés depuis début 2014 en Irak suite aux violences.

2 834 676 personnes, tel est le nombre exact de personnes déplacées en Irak d’après un décompte de l’OIM. Une statistique record que cet organisme lie aux violences ayant lieu actuellement à Ramadi, le chef-lieu de la province occidentale d’Al-Anbar. Pour rappel, l’Irak comptait 300 000 déplacés internes au début de l’année dernière. Par ailleurs, l’OIM a rapporté que 133 000 personnes ont été contraintes de quitter leurs foyers lorsque les éléments du groupe Etat Islamique (EI) ont pris d’assaut la ville de Ramadi il y a un mois. Depuis cette attaque, plus de 16 000 déplacés sont retournés dans cette localité. D’après le responsable de la mission de l’OIM en Irak, Thomas Lothar Weiss, « la quantité disponible d’aide humanitaire vitale n’est pas suffisante ». Pour information, l’organisation de l’EI contrôle, en grande partie, la province irakienne d’Al-Anbar, en majorité sunnite et qui est limitrophe aux territoires syrien, jordanien et saoudien.

De son côté, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) a lancé lundi un appel aux dons en vue de mobiliser 38,5 millions de dollars de plus pour soutenir financièrement ses interventions d’urgence en Irak. Ce qui correspondra à un total de 122 millions de dollars pour l’année en cours, faisant de l’Irak la deuxième principale opération du CICR dans le monde, juste après la Syrie. Ce dernier pays, quant à lui, compte 7,6 millions de déplacés internes. Ainsi, le CICR connaît des difficultés à y financer ses interventions d’urgence.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*