Egypte : trois civils tués lors d’un attentat dans le Sinaï

civils-egypte-tuesD’après des renseignements émanant de responsables, trois civils ont trouvé la mort mercredi suite à la déflagration d’une bombe dans le Sinaï. Dans cette province égyptienne, plusieurs attaques ciblant les forces de sécurité nationales sont menées presque chaque jour par des éléments appartenant à des mouvements djihadistes.

Pour ce qui est de cet attentat, l’engin explosif était caché sur le bord d’une voie située au sud de Rafah. Il faut noter que cette ville se localise dans le Nord-Sinaï, non loin de la frontière avec la bande de gaza de Palestine. Selon les précisions apportées par un responsable de la police ainsi qu’un responsable du service des urgences, la bombe a explosé alors que trois piétons empruntaient cette route.

Situé dans l’est du territoire égyptien, le Nord-Sinaï est le fief d’Ansar Beït al-Maqdess. Ce mouvement djihadiste s’est récemment rebaptisé « Province du Sinaï » afin de signifier son allégeance au groupe Etat Islamique (EI) et, de fait, à son califat autoproclamé, qui s’étend sur des portions des territoires irakien et syrien. Depuis la destitution du président égyptien islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013 par les forces armées, nombre d’organisations djihadistes visent les forces de sécurité. Ces groupes affirment opérer en représailles à la sévère répression subie par les partisans de l’ex-dirigeant, qui a causé environ 1 400 morts.

De leur côté, les autorités égyptiennes rapportent que, depuis 2013, des centaines d’éléments de la police et de l’armée ont été tués lors d’attentats djihadistes perpétrés essentiellement dans le Nord-Sinaï. Toutefois, certaines attaques visant toujours les forces de sécurité ont eu lieu au Caire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*