Syrie : le chef du groupe djihadiste Khorasan tué par un bombardement américain

muhsin_al-fadhliLe Pentagone a annoncé hier mardi la mort de Mohsen Al-Fadhli, le chef présumé de Khorasan, un groupe de djihadistes issus d’Al-Qaïda et actif en Syrie, qui aurait été tué par un bombardement américain au début du mois de juillet.

Selon le ministère américain de la Défense, le chef djihadiste aurait été tué le 8 juillet dernier, lors d’un déplacement dans un véhicule près de Sarmada, dans le nord-ouest de la Syrie. Cette mort est un succès pour les Etats-Unis qui estiment qu’elle devrait affaiblir et perturber les opérations extérieures en cours d’Al-Qaïda contre les Etats-Unis et leurs alliés. Mohsen Al-Fadhli était bien connu. Il était un responsable important d’Al-Qaïda et l’un des rares dirigeants du groupe islamiste à avoir été informé à l’avance des attentats du 11 septembre 2001. Il aurait fait partie de la garde rapprochée d’Oussama Ben Laden et aurait été impliqué dans l’attentat contre le pétrolier français Limburg, au large du Yémen, en octobre 2002. Il aurait également conseillé l’ancien chef d’Al-Qaïda en Irak Abou Moussab Al-Zarqaoui, tué en 2006 par un drone américain. Le Koweït et l’Arabie saoudite étaient à sa recherche et Washington avait promis 7 millions de dollars pour toute information aidant à sa capture.

Le groupe dont il était à la tête est par contre peu connu. L’existence de Khorasan avait été confirmée le 18 septembre dernier par le directeur du renseignement national américain James Clapper. Ce groupe était supposé présenter une menace plus directe pour les Etats-Unis que l’Etat Islamique car contrairement à ce dernier ou à d’autres groupes djihadistes actifs en Syrie et en Irak, il se désintéressait de la lutte contre le régime de Bachar al-Assad et se focalisait sur le recrutement de djihadistes occidentaux dans la perspective d’opérations en sols européen et américain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*