Les djihadistes français de plus en plus nombreux à mourir en Syrie et en Irak

djihadistes-francaisLes services de renseignement français estiment que sur les 906 ressortissants français qui se sont rendus et se trouvent actuellement en Syrie et en Irak depuis 2012, 126 sont décédés. La tendance de ces morts s’est récemment accélérée puisque 59 d’entre eux ont été tués depuis le mois de janvier 2015.

En proportion, cela signifie qu’un Français sur sept meurt dans ces zones de guerre avec une moyenne de huit décès par mois. Mais de tous ces chiffres, c’est bien l’accélération des morts de djihadistes français, qui ont quasiment doublé depuis le début de cette année, qui retient l’attention. Selon les services de renseignement français, bien que les circonstances des décès soient difficiles à déterminer précisément, deux nouvelles tendances permettent d’expliquer cette hausse. Tout d’abord l’impact des bombardements menés par la coalition internationale qui auraient coûté la vie à environ 15 Français. Ensuite, la recrudescence au premier semestre de l’année des attentats suicides commis par des Français, notamment des convertis, en particulier en Irak. Des cas extrêmes ont également été répertoriés. Il s’agit de la mort d’une première Française, convertie âgée d’une soixantaine d’années et qui avait rejoint ses trois enfants devenus djihadistes en février dernier, décédée d’une maladie du foie et de combattants mineurs nés en France dont l’un avait quatorze ans et l’autre douze ans.

Ce sinistre constat souligne toutes les peines qu’ont les autorités françaises pour enrayer le départ des candidats au djihad en Syrie et en Irak malgré l’adoption par Paris depuis le mois de février de 120 mesures d’interdictions de sortie du territoire. En plus des morts en tant que telles, la radicalisation extrême de ces djihadistes français qui n’hésitent pas à devenir des kamikazes inquiète, d’autant qu’ils sont libres de retourner en France où ils pourraient commettre des attentats.

A propos de Fitzpatrick 1348 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*