Sécheresse : 105 millions de dollars supplémentaires d’aide américaine

Lundi 8 août, les Etats-Unis ont communiqué qu’ils allaient consacrer plus de moyens en faveur des victimes de la sécheresse en Somalie : « le président a approuvé le versement de 105 millions de dollars d’aide humanitaire d’urgence dans la Corne de l’Afrique », signait le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, dans un communiqué. Cette annonce est intervenue alors que Mme Jill Biden, l’épouse du vice-président américain, Joe Biden, devait entamer une visite au Kenya dans le but de souligner l’engagement  américain dans la région.
Alors qu’il y a quelques semaines, l’on parlait de 11 à 12 millions de personnes touchées par la sécheresse et la famine, ces chiffres sont actuellement montés à 12,4 millions. Aussi, n’est-il pas surprenant que trois régions du Sud de la Somalie et les populations de déplacés du corridor d’Afgoye (à 20 Km de Mogadiscio) et de Mogadiscio intra-muros aient été récemment déclarés en état par l’ONU. Au vu de cette situation humanitaire qui va en s’aggravant, la communauté internationale, dont les Etats-Unis, essaye de se mobiliser au mieux. Dans ce cadre, selon un communiqué de la Maison Blanche, Mme Biden « se rendra au camp de réfugiés de Dadaab, qui accueille des milliers de réfugiés somaliens, afin d’attirer l’attention du monde sur la crise et annoncer l’ampleur de l’aide américaine aux victimes de la famile ». L’épouse du vice-président américain profitera également de son voyage pour rencontrer la ministre kényane de l’agriculture, Mme Sally Kosgei.
Les Etats-Unis ont donc répondu favorablement et rapidement à un appel pressant lancé, vendredi, par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à plus d’efforts contre la famine dans la Corne de l’Afrique. Certainement que dans les jours à venir, d’autres nations feront de même.

A propos de Fitzpatrick 1331 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*