Bahreïn : explosion mortelle dans la périphérie de Manama

bahrain-explosionSelon une annonce faite par les autorités bahreïnies, un agent de police a trouvé la mort et sept personnes se sont blessées suite à une explosion survenue vendredi dans la soirée dans un faubourg de la capitale, Manama.

De manière plus précise, cette explosion a eu lieu à Karanah, un quartier à majorité chiite de cette banlieue de Manama, comme l’a fait savoir le ministre bahreïni en charge de l’Information, Isa Abdulrahman Al Hammadi. La même source a indiqué que cette déflagration a blessé, sur le coup, quatre agents de police, parmi lesquels un grièvement, ainsi que trois civils, à savoir un enfant et ses deux parents. A en croire M. Hammadi, l’engin explosif mis à contribution lors de cette attaque était « très similaire » à celui confisqué en juillet dernier. A titre de rappel, les autorités bahreïnies avaient annoncé, il y a environ deux semaines, avoir interpellé cinq suspects présentés comme « liés à l’Iran ». Il leur avait été reproché d’avoir pris part à un attentat ayant entraîné la mort de deux agents de police et blessé six autres policiers le 28 juillet à Sitra, un faubourg situé au sud de la capitale bahreïnie. D’après le responsable de la police, le général Tarek Al-Hassan, ce groupe « avait des liens avec les Gardiens de la révolution iranienne, ainsi que le Hezbollah » chiite libanais.

Les autorités bahreïnies accusent régulièrement l’Iran d’appuyer les opposants issus de la majorité chiite. Ces derniers militent, depuis 2011, pour la mise en œuvre de réformes politiques alors que ce royaume reste dirigé par une dynastie sunnite. De son côté, la principale formation politique d’opposition chiite bahreïni, Al-Wefaq, a condamné l’explosion de vendredi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*