Syrie : le Pentagone annonce la mort d’un cyber activiste clé de l’Etat islamique

Junaid-HussainLe colonel Patrick Ryder, le porte-parole du Centcom, le commandement militaire américain au Moyen-Orient, a confirmé hier vendredi la mort en Syrie de Junaid Hussain, un militant de l’Etat islamique qui utilisait les réseaux sociaux, notamment Twitter, pour inciter des sympathisants occidentaux à mener des attaques de type « loup solitaire ». L’homme a été tué par un bombardement américain le 24 août dans la ville de Rakka, considérée comme le fief de l’Etat islamique en Syrie.

Le djihadiste était spécifiquement visé par le bombardement américain qui n’aurait pas fait d’autres victimes. Selon les autorités américaines, Junaid Hussain, de nationalité britannique et également connu sous le nom d’Abu Hussain Al-Brittani, était également responsable d’avoir publié des informations permettant d’identifier 1 300 militaires et employés du gouvernement américain, et de chercher à provoquer des attaques visant ces employés. Il était aussi impliqué dans la constitution et la diffusion au printemps d’une liste de 100 noms de militaires américains à abattre. Site, l’organisation spécialisée dans la surveillance des sites djihadistes ajoute aux faits d’armes du djihadiste une implication dans l’attaque contre un festival de caricatures du prophète de l’islam Mahomet à Garland, dans le Texas, le 3 mai dernier. Junaid Hussain aurait notamment échangé des messages avec l’un des assaillants et tweeté le jour même que ceux-ci étaient des sympathisants de l’Etat islamique. En 2012, alors qu’il n’avait pas encore un profil de djihadiste, il avait été condamné par la justice britannique à six mois de prison pour avoir mis en ligne des informations personnelles de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, qu’il avait piratées.

Le Pentagone affirme que sa mort prive l’Etat islamique d’un responsable clé qui disposait de « connaissances techniques significatives ». Pourtant, la Défense américaine maintient que ses attaques « n’étaient pas dans le haut de gamme » du piratage informatique.

A propos de Fitzpatrick 1349 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*